Comment la formation permanente devient un impératif professionnel

scroll

Le digital transforme en profondeur le monde du travail : les métiers et les compétences évoluent et le salariat ne constitue plus l’unique modèle de référence. Autant de bouleversements qui imposent plus que jamais de se former tout au long de sa vie professionnelle.

 

L’enjeu de la formation permanente ? Apprendre à apprendre !

La révolution digitale draine dans son sillage une foule de nouvelles compétences : data analyst, social media manager, head of digital marketing, etc., autant de profils aujourd’hui très recherchés par les entreprises. En 2014, dans un rapport intitulé « Quels emplois pour demain ? », le Sénat estimait que « 30 % à 70 % des métiers d’avenir sont encore inconnus aujourd’hui ». De son côté, l’APEC observe « davantage de métiers qui changent, se transforment, évoluent ». A l’ère digitale, le maintien de l’employabilité impose une forme d’apprentissage permanent.

 

Plus de compétences, plus d’indépendance

Cette évolution radicale impacte largement le rapport des individus au travail et à l’entreprise. Par exemple, dans une étude consacrée à la Transition Numérique, la Fing (Fondation Internet Nouvelle Génération) – un think tank dédié au digital – note que « demain, les individus instruits, en réseau, attendront de leurs expériences professionnelles qu’elles concourent à la construction de leur évolution personnelle et à leur émancipation ». Au point d’annoncer, selon certains observateurs, la fin du sacro-saint CDI au bénéfice de travailleurs indépendants toujours plus nombreux. Dans son étude 2016, « Evolution of Work », l’ADP Research Institute note :

pour 47% des personnes interrogées en France, les entreprises embaucheront dans l’avenir exclusivement des travailleurs contractuels, au cas par cas. Ainsi la masse salariale pourrait se changer en un ensemble de freelance ou collaborateurs temporaires.

« Evolution », « émancipation » : deux mots-clés qui caractérisent plus que jamais le travail à l’ère numérique. Une attente double qui passe par un effort accru de formation, de la part des individus, mais aussi – et peut-être avant tout – des entreprises !

La formation permanente nouvel impératif professionnel

Le digital learning au cœur des enjeux RH

Selon ADP, 32 % des personnes interrogées estiment que les technologies leur permettront bientôt d’apprendre tout ce qu’elles veulent, où et quand elles le veulent. Cette tendance de fond en faveur du digital learning explique le succès des MOOC (Massive Open Online Course) et des COOC (Corporate Open Online Course) qui permettent précisément ce type d’apprentissage, au rythme et au choix de chacun.

Pour booster les compétences en interne et soigner leur marque employeur, les entreprises ont donc tout intérêt d’offrir à leurs collaborateurs un cadre d’apprentissage et une offre de formation permanente adaptés à leurs attentes. Sans cela, elles prendront le risque de voir leurs meilleurs talents partir se former et travailler ailleurs. Plusieurs grands groupes ont dès à présent pris des mesures. Orange, par exemple, prévoit de réaliser 50 % de ses formations internes à l’aide de MOOC d’ici 2020.

En 2026, c’est-à-dire demain, la génération « Y », celle des fameux ‘Millennials’ nés avec le web et ses usages, représentera 75 % de la population active. Plus que jamais, les entreprises devront apporter à leurs collaborateurs l’environnement numérique et professionnel auquel ils aspirent. L’étude «Millennial Survey 2017 » du cabinet Deloitte montre d’ailleurs que les entreprises qui emploient une majorité de collaborateurs issus de la génération « Y » sont également les plus nombreuses (31 %) à mettre la formation professionnelle au centre de leurs enjeux. Elles sont en première ligne pour qu’advienne l’économie du savoir en ce début de XXI° siècle.

 

Pour aller plus loin :

Découvrez notre cours « Apprendre à apprendre », pour développer sa capacité à développer ses compétences tout au long de sa carrière.

Vous souhaitez mettre en place un dispositif de formation continue sur les compétences de demain ?


Contacter un expert

 

https://www.challenges.fr/challenges-soir/la-fin-du-salariat-est-elle-ineluctable_34412
https://start.lesechos.fr/rejoindre-une-entreprise/actu-recrutement/l-impact-du-digital-sur-les-metiers-de-demain-3019.php?pJjvCQXvucGyqbei.99

Derniers articles



Commentaires

Votre commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *