Femmes et secteur numérique: un déficit de profils dommageable pour l’entreprise

scroll

Il y a 30 ans, environ un tiers d’informaticiens étaient des femmes (source: Challenges). Cette proportion s’est divisée par deux en 2018. À la pénurie de ressources dans le domaine du numérique, s’ajoute celle de talents féminins qui composent environ la moitié de la population. Quelles en sont les conséquences pour les entreprises et notre quotidien ? Comment inverser la donne ?

Des biais cognitifs présents au sein des algorithmes, des objets connectés, des réseaux sociaux

Si les outils numériques façonnent de plus en plus nos interactions au sein du monde du travail et au-delà, ne faut-ils pas qu’ils nous représentent avec le plus de diversité possible ?

Aujourd’hui par exemple, les réseaux sociaux et de recherche d’emploi fonctionnent sur la base d’algorithmes, très souvent créés par des hommes. Ils sont donc nourris par de nombreux biais inconscients, enracinés dans l’imaginaire collectif. De fait, les filières de formations numériques sont toujours composées d’une écrasante majorité d’hommes.

A terme, le développement des applications de maison connectées, l’expertise en data science, notre assistant sur portable seront masculins. Or, il y a beaucoup à perdre à laisser la transformation digitale se dérouler sans les femmes : la diversité est une force pour l’accessibilité, l’innovation, la créativité. Pourquoi ?

  • la diversité de profils permet de mieux comprendre certains profils et marchés. Avoir une plus grande représentativité des clients, par exemple, permet de mieux saisir leurs leviers d’action et d’accroître leur satisfaction,
  • plus les modes de pensées sont différents, plus l’entreprise s’enrichit de points de vue complémentaires, ce qui encourage une certaine ouverture d’esprit, de créativité et d’innovation,
  • enfin la diversité de profils peut faire partie intégrante des valeurs et de l’image d’une entreprise, ce qui se traduit par une attractivité de la marque employeur.


Un autre impact évident est la pénurie de talents qui se creuse dans le numérique, avec des conséquences économiques non négligeables. Si les métiers du numériques attiraient plus de femmes, cette situation pourrait se rééquilibrer et avoir un impact positif sur la performance des entreprises. Quelles actions peuvent-elles alors mener pour renforcer la diversité dans les métiers numériques ?

L’importance d’une prise de conscience et de figures féminines inspirantes

Le constat d’un déséquilibre dans les métiers du numérique est aujourd’hui partagé par de nombreux acteurs de l’économie. De plus en plus d’actions ciblées sont lancées pour inverser la tendance. Par exemple, d’ici fin 2020, le groupe Capgemini s’engage à ce que 25% des membres de comité de direction et 34% de ses effectifs mondiaux soient des femmes. Microsoft, de son côté, contribue au développement de talents féminins, en créant les écoles d’Intelligence Artificielle Microsoft qui visent à intégrer un minimum de 30% de femmes.

Au delà de la question du digital, l’entreprise a un rôle à jouer pour promouvoir la diversité. Plusieurs types d’initiatives peuvent permettre d’agir sur cette question :

  • la formation des équipes au concept de biais inconscients permet d’interroger leurs réflexes et de développer leur esprit critique, ainsi que leur ouverture d’esprit,
  • la formation des managers à la diversité leur permet de montrer l’exemple et de faire passer les bons messages,
  • le déploiement de réseaux de mentoring ou de coaching féminins aident les femmes à être conseillées et motivées par une figure féminine inspirante,
  • la création d’une politique d’égalité, communiquée à l’ensemble des salariés permet d’en faire une priorité stratégique pour l’entreprise, à l’interne comme à l’externe.

Pour agir sur la diversité des femmes dans le numérique, OpenClassrooms recrute des mentors femmes, afin de coacher ses étudiants et salariés en reconversion.


Derniers articles



Commentaires

Votre commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *