Entreprises : comment prévenir l’obsolescence accélérée des compétences ?

scroll

Dans les années 70, une compétence technique avait une durée de vie de vingt ans selon L’OCDE. En 2025, ce chiffre pourrait être abaissé à… moins d’un an. L’accélération de l’obsolescence des compétences est encore plus exponentielle dans les métiers en forte transformation. Quelles stratégies les entreprises peuvent-elles imaginer pour faire face à cette lame de fond ?

Identifier et adapter son référentiel de compétences de manière dynamique

Si l’impact de la transformation digitale touche différemment les entreprises, la grande majorité sera amenée à anticiper des bouleversements majeurs. En effet, 61 % des travailleurs français seraient ainsi susceptibles de voir leurs tâches évoluer fortement (source : OCDE).

Pour répondre à cet enjeu, un dispositif complexe mais stratégique peut guider la réflexion : la mise en place d’une Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC). De l’analyse des enjeux stratégiques de l’entreprise au diagnostic, cette démarche culmine en un plan d’action négocié avec tous les acteurs en matière de formation, mobilité et recrutement. Si elle reste un moyen efficace pour adapter les compétences nécessaires au futur de l’entreprise, la GPEC demande un investissement conséquent. De plus, c’est un dispositif en pleine mutation. L’objectif d’anticiper les évolutions reste le même. Cependant, les outils et l’environnement de travail transforment la façon dont l’entreprise initie une démarche de GPEC :

  • l’accélération de l’obsolescence des compétences entraîne la nécessité de repenser les aptitudes importantes pour les métiers du futur. L’émergence de nouvelles spécialités et de méthodes de travail amène à privilégier des compétences transverses, comme les soft skills : créativité, collaboration, esprit critique,
  • avec l’évolution rapide des compétences techniques, la capacité à se former tout au long de la vie et l’adaptation deviennent aussi des compétences à mettre en avant lorsqu’on réalise une cartographie des compétences du futur.
  • Cette évolution implique aussi de développer les dispositifs de mobilité interne ou de reconversion. Par exemple, proposer une alternance avec le dispositif Pro-A permet d’accompagner les salariés dans leur carrière, leur offrir de nouvelles opportunités et garantir leur employabilité,
  • l’adoption d’outils digitaux transforme le traitement des données RH, et permet de mieux appréhender le diagnostic des compétences existantes.

Communiquer, un aspect clé pour anticiper les compétences de demain

Pour anticiper les compétences à mettre en place au sein de l’entreprise, la communication est un aspect clé de la réussite. En effet, les partenaires sociaux, les managers opérationnels ainsi que les salariés doivent être impliqués dans ce projet, afin d’y contribuer activement et de garantir une réussite collective. Une dynamique de communication globale permet aussi d’identifier les risques au cas où les enjeux sociaux, économiques ou juridiques n’auraient pas été correctement appréhendés. Chaque groupe d’acteurs doit être sollicité à différents niveaux. Il faut notamment :

  • engager les dirigeants. Leur implication va donner toute sa légitimité à la démarche et vous permettre ensuite d’œuvrer à la mise en place du projet.
  • faire des RH les pilotes du projet ; elles coordonneront la démarche, animeront les groupes de travail, consolideront les travaux, veilleront au bon déroulement du planning et des différentes étapes.
  • impliquer les représentants du personnel, qui seront les premiers informés des enjeux stratégiques de l’entreprise en matière d’emploi.
  • responsabiliser les managers, qui seront des acteurs stratégiques pour impliquer leurs équipes, les informer, les associer à la démarche , participer à l’évaluation des compétences de leurs collaborateurs et à la détection des talents.
  • écouter et impliquer les salariés, en tenant compte d’une possible résistance au changement ; apporter des réponses rassurantes.

La mise en place d’une GPEC peut ainsi fournir de superbes leviers de développement aux salariés et à l’entreprise.

En savoir plus


Derniers articles



Commentaires

Votre commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *