Comment faire des managers les ambassadeurs de vos actions de formation ?

scroll

Selon le ministère du Travail, 50 % des emplois actuels sont appelés à connaître une profonde transformation dans les 10 prochaines années. Plus que jamais, les managers sont appelés à jouer un rôle clé pour transformer leur entreprise en véritable organisation apprenante.

Une étude menée par Randstad en 2017 établit que dans leur immense majorité (75 %), les salariés ressentent le besoin de suivre des formations pour maintenir à jour leurs compétences et renforcer leur employabilité. Si 91 % d’entre eux estiment que l’effort de formation relève avant tout d’une démarche individuelle, ils ne sont en revanche que 15 % à considérer que leur employeur leur offre réellement la possibilité de monter en compétences et de suivre des formations adéquates.

La formation, facteur d’engagement des collaborateurs

Une politique de formation ambitieuse et volontariste apparaît pourtant comme un très fort facteur d’engagement des salariés. Dans une récente enquête intitulée Job Skill Training and Career Development Survey, l’American Psychological Association montre qu’en l’absence de soutien et d’accompagnement, seuls 48 % des salariés expriment le souhait de s’impliquer dans leur travail. Pire, la plupart d’entre eux seraient alors prêts à chercher un nouvel emploi en dehors de l’entreprise dans un horizon de 12 mois.

La tendance est évidemment tout autre si les salariés considèrent que leur encadrement leur offre l’opportunité de développer leurs compétences. La possibilité de suivre une formation susceptible d’accompagner concrètement leur progression professionnelle, mais aussi le fait de disposer de suffisamment de temps pour le faire, apparaissent comme de puissants facteurs d’engagement. Même son de cloche du côté de LinkedIn : dans son étude 2019 Workplace Learning Report, le célèbre réseau social professionnel affirme que 75 % des salariés sont disposés à suivre un programme de formation proposés par leur manager.

Le management en mutation

Alors que plus de la moitié des dirigeants se déclarent prêts à renforcer la politique de formation de leur entreprise, le rôle du manager devient à cet égard incontournable. Soucieux de se former lui-même et d’encourager ses équipes à le faire, il s’impose comme le véritable ambassadeur de la formation professionnelle en entreprise.

Plus que jamais investi d’un rôle pédagogique, il intervient aussi bien en amont qu’en aval des formations, de l’identification des besoins jusqu’à l’évaluation des résultats. Par exemple, qui d’autre qu’un manager, dont la fonction repose essentiellement sur une pratique quotidienne des SoftSkills, sera le mieux placé pour promouvoir en interne l’apprentissage de ce type de compétences ? Il doit être le premier à accepter de se remettre en question, à faire le point sur ses acquis et à adopter une démarche d’apprentissage permanent.

Selon une étude réalisée sur le sujet par le Boson Project, les collaborateurs de moins de 30 ans attendent avant tout de leur manager que celui-ci donne l’exemple, fasse preuve d’adaptabilité, de transparence et d’empathie. Il doit être capable de reconnaître qu’il n’est pas infaillible, et donc caractériser son action quotidienne par un esprit d’ouverture, une démarche de progrès et de mise à jour permanente de ses compétences.

Management et formation, deux fonctions indissociables

Parce qu’il est en lien direct avec les équipes, le manager, en particulier le cadre intermédiaire, est le mieux placé pour soutenir les collaborateurs dans le développement de leurs propres compétences. Son rôle est multiple :

  • Investi d’une fonction de tutorat, il est celui qui créé l’étincelle, dresse les perspectives, alimente une saine émulation et entretient la motivation des personnes en formation.
  • Il identifie les projets les plus porteurs et dans lesquels les nouvelles compétences de ses équipes seront concrètement appliquées et valorisées.
  • Il organise le planning de travail pour permettre aux collaborateurs de suivre correctement le programme de formation. Il peut également encourager le recours au télétravail pour créer des conditions propices à la concentration nécessaire à tout apprentissage.
  • Il valorise les collaborateurs investis dans leur parcours de formation, valide les progrès accomplis et salue les efforts consentis.
  • Il adopte enfin un comportement de marketeur, non seulement pour identifier aussi finement que possible les besoins de formation de ses collaborateurs, en fonction de leurs besoins et de leur profil, mais aussi pour promouvoir auprès d’eux la formation qui répond le mieux à leurs attentes.

Par son action multiforme, associée à sa propre démarche d’apprentissage, le manager dispose des moyens de faire de l’entreprise un lieu quotidien de formation et faire ainsi progresser l’ensemble de l’organisation. Si, comme l’affirment certaines études, 85 % des emplois de 2030 n’existent pas encore, alors le manager s’impose comme un agent déterminant de la compétitivité des entreprises.

Pour en savoir plus sur la formation, rendez-vous sur OpenClassrooms.

Étiquettes


Derniers articles



Commentaires

Votre commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *